28 juillet 2016 : Journée mondiale contre l’hépatite

28 juillet 2016 : Journée mondiale contre l’hépatite

En 2010, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait de la Journée mondiale contre l’hépatite l’une des quatre journées mondiales officielles de la santé consacrées à des maladies spécifiques. Elle est célébrée chaque année le 28 juillet.

Des millions de personnes à travers le monde participent désormais à cette Journée mondiale afin de sensibiliser le public aux hépatites virales et de demander l’accès aux soins, à de meilleurs programmes de prévention et à des actions gouvernementales.

Cette année, l’occasion se présente d’inviter instamment les partenaires et les États Membres à soutenir le lancement de la première stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale, 2016-2021, qui a été approuvée lors de la 69ème Assemblée mondiale de la Santé en mai 2016. Cette nouvelle stratégie introduit les premières cibles mondiales définies contre l’hépatite virale : réduction de 30% du nombre des nouveaux cas d’hépatite B et d’hépatite C, et réduction de 10 % de la mortalité d’ici 2020.

« Connaître l’hépatite, agir maintenant »

Lors de cette édition 2016 de la Journée mondiale contre l’hépatite, l’OMS demande aux responsables politiques, aux personnels de santé et au grand public « de connaître l’hépatite et d’agir maintenant ». L’OMS les invite ainsi à s’informer sur cette infection, à prendre des mesures pour connaître son statut personnel en se faisant dépister et à se faire soigner pour réduire le nombre des décès évitables dus à cette infection que l’on peut prévenir et traiter.

Des évènements sont prévus dans le monde entier pour améliorer la connaissance du grand public sur le risque représenté par l’hépatite et pour développer l’accès aux services de dépistage et de traitement.

Principaux messages de l’édition 2016

« Connaître l’hépatite – êtes-vous exposé au risque ? »

L’hépatite virale touche 400 millions de personnes dans le monde et, vu l’ampleur de l’épidémie, tout un chacun peut être exposé au risque.

« Connaître l’hépatite – faites-vous dépister »

  • On estime que 95% des personnes ayant une hépatite ignorent leur infection. Les tests de dépistage sont complexes et peuvent être coûteux, avec des capacités insuffisantes au niveau des laboratoires dans de nombreux pays.
  • Mais les lignes directrices que l’OMS va faire paraître en matière de dépistage de l’hépatite conseilleront aux pays des stratégies de dépistage plus simples qui leur permettront d’étendre ces services.

« Connaître l’hépatite – demandez un traitement »

  • À l’échelle mondiale, l’ignorance de leur état ou le manque d’accès aux services de traitement de l’hépatite font que la plupart des personnes qui en ont besoin ne se font pas traiter.
  • On peut guérir complètement plus de 90% des personnes ayant une hépatite C en 3 à 6 mois.
  • Le traitement approprié de l’hépatite B et de l’hépatite C permet d’éviter l’apparition des principales complications potentiellement mortelles de l’atteinte chronique : la cirrhose et le cancer du foie.
  • L’OMS indique qu’en intensifiant le traitement, on pourra sauver 7 millions de vies entre 2015 et 2030, avec des retombées économiques pour les communautés.

Les hépatites virales, un groupe de maladies infectieuses appelées hépatites A, B, C, D et E, touchent des millions de personnes dans le monde, provoquant des affections aiguës et chroniques du foie. Elles tuent près de 1,4 million de personnes par an, soit plus que le VIH/Sida ou le paludisme. Les hépatites B et C sont les principales responsables de ces décès.

Vidéo

En savoir plus : site internet de l’OMS.