Prix Handi-Livres 2018 : Présentation de la catégorie Roman

Affiche du Prix Handi-Livres

La catégorie « Roman » concerne les œuvres d’imagination, en prose ou dessinée, et dont le héros est une personne en situation de handicap ou dont le thème central traite du handicap.

En 2005, Christophe Beltzung devient le premier lauréat de cette catégorie pour son ouvrage Entre le feutre et la feuille (Éditions La Joie de Lire). L'année dernière, le prix a été décerné à Benjamin Ludwig pour Ginny Moon (HarperCollins) qui retrace le parcours d’une jeune adolescente de 14 ans atteinte d’autisme et de troubles du développement.



Pour cette 13ème édition, 5 œuvres sont de nouveau en lice pour être à leur tour primées :

  • Anatomie d'un soldat de Harry PARKER (Christian Bourgeois Éditeur)
  • Le parfum de l'hellébore de Cathy BONIDAN (La Martinière Littérature))
  • Le théâtre de Slávek de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI (Gaia Éditions)
  • Liés pour la vie de Laëtitia MILOT (Plon)
  • Quelques secondes seulement de Jean-Paul MAËNHAUT (Ravet-Anceau)
Anatomie d'un soldat de Harry PARKER

Le jeune capitaine britannique Tom Barnes est envoyé en mission dans une zone de conflit. Au retour d'une patrouille nocturne, il marche sur un engin explosif improvisé et est immédiatement rapatrié en Angleterre. Débute alors un autre combat tant psychologique que physique durant lequel le héros va parvenir à surmonter « ce à quoi l'on ne pouvait survivre » grâce à l'aide non seulement des médecins, mais aussi de sa famille ainsi que de l'être aimé.

Raconté tour à tour par quarante-cinq objets – garrot, sac à main, gilet pare-balles, verre de bière, prothèse, miroir, sac d'engrais, vélo, pile électrique, basket blanche... – conçus pour assister, observer ou nuire, ce récit est un tour de force qui nous fait découvrir de manière inédite le destin et les pensées profondes des acteurs du conflit et de leurs proches, qu'ils soient patriotes ou fanatiques, cyniques ou manipulés, bienveillants ou éblouis par l'idéalisme de la jeunesse. Chronique singulière et néanmoins réaliste, Anatomie d'un soldat est en outre un témoignage saisissant et chargé d'émotion : celui de la reconquête de soi-même, de cette dignité et de cette force qui sont le propre de l'Humain.

Le parfum de l'hellébore de Cathy BONIDAN

Derrière les grilles du centre psychiatrique Falret, s’épanouissent les hellébores, ces fleurs dont en pensait qu’elles soignaient la folie. Est-ce le secret de Serge, le jardinier taciturne qui veille sur les lieux, pour calmer les crises de Gilles ? Toujours est-il que le petit garçon, autiste de onze ans, s’ouvre au monde en sa présence. Deux jeunes filles observent leur étrange et tendre manège, loin des grandes leçons des médecins du centre. Anne a dix-huit ans, c’est la nièce du directeur. Fuyant un passé compromettant, elle a coupé tout lien avec ses proches, si ce n’est sa meilleure amie, avec qui elle correspond en cachette. Elle se lie d’amitié avec Béatrice, malicieuse jeune fille de treize ans, qui toise son anorexie d’un œil moqueur, pensant garder le contrôle des choses. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Dans ce roman lumineux et plein d’espérance, les destins de chacun vont se croiser, entre légèreté et mélancolie. La vie réserve heureusement bien des surprises.

Le théâtre de Slávek de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI

Dans Le théâtre de Slávek, le lecteur commence par faire la connaissance d’un vieil homme qui, atteint d’une tumeur à la gorge, décide de se pencher sur son passé pour écrire ses mémoires. Nous sommes à Prague, à la fin du XVIIIe siècle, et ce vieil homme c’est Slávek lui-même. Né en 1707 dans une ville en plein bouillonnement architectural mais aussi des mentalités, Slávek et sa famille vivent heureux et semblent résister à tout, y compris aux affres de la grande épidémie de peste de 1713. Il a été plus difficile en revanche pour le jeune garçon de sortir indemne de l’accident provoqué par le Comte Sporck dont les roues de la calèche emportèrent les deux jambes. Loin de se défausser, le Comte Sporck détacha son médecin attitré pour soigner Slávek, lui prodigua une éducation particulière avec les services d’un Piariste et prit définitivement l’enfant sous son aile après la mort de ses parents. Dépossédé de ses jambes mais suffisamment assoiffé de vie pour ne pas être exclu du monde qui s’offre à lui, Slávek va développer des trésors d’énergie pour participer aux nombreuses métamorphoses auxquelles son époque et son pays sont exposés : parfois dans la douleur provoquée par les guerres et un peuple qui se déchire, mais le reste du temps dans l’incroyable richesse intellectuelle et artistique du siècle des Lumières.

Liés pour la vie de Laëtitia MILOT

Liés pour la vie raconte le parcours de Lucie, une jeune cavalière âgée de 32 ans promise à un grand avenir dans l’équitation. Le lecteur fait sa connaissance dans le centre équestre de ses parents en Normandie où elle était en train de préparer les Jeux olympiques de saut d’obstacles. Après une journée d’entraînement intense, la jeune fille allait rejoindre son compagnon, Fred, avec qui elle s’apprêtait à partir pour un voyage surprise. Filant dans la nuit sur son scooter, elle fut alors renversée par la voiture de Marc qui conduisait sous l’emprise de l’alcool. Paniqué par l’accident qu’il venait de provoquer, Marc prit la fuite, laissant la jeune fille étendue sur la route. Rongé par la culpabilité, il décida ensuite de revenir sans se dénoncer dans la vie de Lucie qui avait basculé par sa faute : devenue hémiplégique du côté droit, Lucie est condamnée à ne plus monter à cheval et dut renoncer à ses nombreux projets. Une épreuve qu’elle affronta sans le soutien de Fred ayant rompu en raison du handicap dont elle souffre mais avec l’affection d’un inconnu qui n’est autre que Marc qui parviendra à soigner son alcoolisme pour celle dont il bouleversé la vie.

Quelques secondes seulement de Jean-Paul MAËNHAUT

C’est dans un appartement aussi fragile que la vie qu’il mène que le lecteur fait la connaissance d’Antoine, un jeune musicien qui multiplie les petits cachets sans véritablement gagner sa vie et que Raphaëlle, sa compagne, vient de quitter. Sur un appel de son ami Silvio, Antoine part sur un chantier dans la Clinique Nord de Berck-sur-mer où il va faire la connaissance de Baptiste alors menacé d’être expulsé parce qu’il refuse de suivre sa rééducation correctement. Les deux garçons, tous deux habités par un sentiment de colère et d’injustice vont alors nouer une complicité. Alors que le premier tente peu à peu de remettre de l’ordre dans sa vie, le second redouble d’effort pour retrouver son autonomie malgré son handicap. Mais un jour où ses oreilles traînaient près du distributeur de boissons, Baptiste entend parler deux directeurs de l’hôpital à propos d’un certain Morteau gênant et qui devait être supprimé. Résolu à éclaircir cette énigme mais limité par son fauteuil, Baptiste va pouvoir compter sur le soutien d’Antoine pour mener cette enquête afin de démasquer les assassins. Dans cette affaire qui va réveiller de vieux dossiers, les masques vont tomber, laissant apparaître derrière eux des vengeances du passé.