Handiski : quel matériel choisir en fonction de son handicap ?

Un skieur handicapé utilisant un monoski et des stabilos

Le handiski se démocratise pour le plus grand plaisir de toutes les personnes handicapées passionnées de sports d’hiver. Le matériel se modernise, les techniques s’adaptent à tous les handicaps et les sensations uniques au ski restent intactes.

Tour d’horizon des possibilités s’offrant aux personnes en situation de handicap pour s’adonner au ski alpin :

Le monoski et le dual-ski

Le skieur est assis dans une coque fixée sur un châssis articulé monté sur un ou deux skis. Ce matériel est destiné aux personnes ayant une incapacité des membres inférieurs.

En fonction de son autonomie, le skieur peut :

  • Etre épaulé par un accompagnateur qui se chargera du pilotage (on parle alors de monoski ou dual-ski « piloté »). L’accompagnateur peut ainsi aussi bien aider une personne partiellement autonome qu’une personne totalement dépendante.
  • Piloter lui-même en totale autonomie. Il se munira pour cela de « stabilos » (des stabilisateurs sous forme de bâtons montés sur des petits skis) lui permettant d’assurer son équilibre. Pour tourner, le skieur n’a qu’à incliner le haut du corps pour déclencher le virage.
Le tandem-ski (ou tandem’flex)

Il s’adresse aux personnes totalement dépendantes, mêmes souffrant d’un lourd handicap ou d’une grande fragilité. Il s’agit d’un siège monté sur deux skis et guidé par un moniteur qui se positionne à l’arrière. Ce dernier pilote à l’aide d’un guidon et peut ainsi faire découvrir à son passager un grand nombre de pistes, y compris les plus fréquentées.

Le kart-ski (ou snow’kart)

Il est destiné aux personnes ayant l’usage de leurs membres supérieurs qui désirent skier de manière autonome, mais qui n’ont pas suffisamment d’équilibre pour utiliser un monoski ou un dual-ski. Le skieur assis agit directement sur ses skis grâce des poignées. Un skieur valide accompagnant assure la sécurité à l’aide d’une ligne de vie attachée au kart-ski.

Ski debout

Le trotti-ski : matériel conçu pour les personnes en situation de handicap pouvant se maintenir debout (hémiplégiques, amputées, autistes, traumatisés crânien, etc.). Le trotti-ski est composé d’un guidon télescopique monté sur deux skis (ou un snowboard). Il permet de recréer les mouvements d’un skieur valide. Un accompagnant peut se positionner à coté.

Les personnes déficientes visuelles utilisent le même matériel que les valides mais sont accompagnées d’un moniteur les guidant par la voix. Elles utiliseront parfois comme outil pédagogique le trotti-ski afin de se familiariser à la glisse.


Ainsi, que l’on soit assis ou debout, il est possible de skier en toute liberté !